Causses & Cévennes - sud Massif Central

Causses Cévennes

Vacances sur le territoire des Gorges, Causses & Cévennes

Toponymes des lieux dits en Cevennes et Causses.

La toponymie des Causses et Cévennesest issue de plusieurs racines, occitans, latin, grecque, gaulois et pré-indo-européenne. Autant d'influences linguistiques, autant des voyages, donc la repartition de ces noms va très loin en distance et en temps.

Depuis leur sources d'origines les toponymes ont passés des vallées, des pays et des siècles que oralement, donc la prononciation et l'orthographe (en majorité noté pour la première fois par le cadastre) connaissent beaucoup des variations.

Beaucoup deslieux-dits doivent leur noms aux particularité géographique sur place: roche, végétation, exposition, l'eau, passage etc. .. d'autres ont leur origine dans la religion, l'histoire, un événement précis, une profession, un nom propre, etc.

abarine, barina osier utilisé pour de multiples travaux, vannerie, ligature des vignes
adrech, adret, le dret, la dret au droit (du soleil), versant exposé au sud, aussi indiqué par soleirol, souleyrol
altefage haute hêtraie
albar, aubar, aubaret saule ou peuplier blanc, albaret, albarède
ancise (en cise) lancize fente brèche dans le rocher qui sert de lieu de passage, lancizolle
aven gouffre verticale, parfois aussi une cavité descendante où il y a de l'eau
avers, avès, laves ubac, versant nord (Lever)
aygue, aiga, aïgo, aigue source; ayguebonne, ayguefresque,
ayguescaltes (eaux chaudes)
ancèl, bancau
bancel, traversier
bande de terre soutenue par un mur
terrasse ( accol ou acòl en Ardêche)
barra, barre barre rocheuse (barre des Cévennes)
barthe, bartas lieu broussailleux
bastide, bastida ferme importante, parfois fortifiée
baume, balme
balmelle, baumette
labaume
grotte, cavité naturelle dans un roche, (balma, baoumo); baumenègre(noir), baumescure (obscure), baumereronde,baumelle, baumarasse,
blaquiére, blachère chêne blanc, chêne rouvre 'blaca, blacha)
bessède lieu ou pousse le bouleau
"beç", pron. : bes = toujours humide
le bez, Lebès
borie ferme, synonyme de "mas"
bouscas, boscas, bosc repousses droits du châtaigner dessous la greffe
bouzigue, boudiga terrain en friche (gaulois), plus tard ç'a pris le sens contraire: terrain défriché
brugàs champ de bruyère, la brousse, le bruse
bruguière bruyères
alaven, c(h)araven aven d'éfondrement à la large orifice déformé: calabrais, calabrien
canebière chanvre
cantagrilh chante grillon
cassagne endroit ou pousse le chêne (cassagnas)
castanet châtaigneraie
caune caverne
castèl, caylar château
c(h)alm,
c(h)am,
c(h)an,
c(h)amp
plateau, ou butte à sommet plat,
souvent denudé.Origine: racine préindo-européenne
C(h)amplane, Calmette, C(h)aumette
Lou Serre de la Cam, la Calm de l'Hospitalet
le(s) chambon(s) C(h)amplonne, Cammale, c(h)aume,
arpents de bonne terre
la cèreirède lieu d'une cerisaie
clap, clapas pierre, tas de cailloux typique aux causses
claparède zone parsemée de tas de cailloux
combe vallée, replat d'une vallée (la grand combe)
combe nègre vallée noir
combemale mauvaise vallée
conque, conche
la conc(h)a
"coquille": arrondi de rocher ou une carrière
la coste flanc d'une colline, d'une montagnelieu située sur une pente
cros creux; propriété du seigneur, plus tard: pâturage
cuzou(l) tunnel, galerie
lze chêne vert (elzière)
elsièra, eusièra, eusière bois de chênes verts
enfer, enfert torrent, ravinement de montagne
(e)spelu(n)que, (e)speluche (spelunca) caverne, vastes cavités à large entrées
l'estrechure l'étroiture, le rétrécissement
fabrègue forge, usine métallurgique
la faye, le fay le hêtre
la fage, altefage, la felgeolle, la fageas
favède champ des fèves
figayrolle


font, foux
le fraysse

figuiers, la figuèdes

source, fontaine; fontgrande,fontane, fontfresque, fontlongue, fontanette, fontanille
plantation de frênes
gorga, gourgue, réservoir d'eau pour l'irrigation, bâti dans la propriété
gour(g) un trou d'eau, un élargissement de ruisseau
gras synonyme de causse ou de calm en Ardêche
grave gravier, cailloux charriés par un ruisseau
gravelongue longue vallée où se trouvent ces cailloux
gres, grezes endroits pierreux
hermet terrain en friche
gue aven, calaven; l'ouest des caussessouvent composé: val(l)iguière
Iguière vallée tres encaisée, une vallée reculée
ac, lave, laquet étang naturel ou mare (lavagne, lavanha, lavogne)
levade petit barrage
martinet forge actionnée par force d'eau
mas, mazet ensemble du local d'habitation et ses dépendancesattenantes, maison isolée, ferme, hameau
maset petit bâtiment pour l'abri du matériel agricole, lieu coutumier de rencontres festives, situé dans la périphérie villageoise
mazel abattoir
mejan au milieu
montredon mont(agne) rond(e)
arse, narce prairies humides et imbibées d'eau, marecage
nogaret noyers
eyre, peira
peyremale
pierre (peyraube= pierre blanche,
pierre -mauvaise etc.
pierre, peyre plantade pierre plantée , menhir
peyrol chaudron, marmite géant
pe(y)r(r)ières, pe(y)ret, pe(y)rolles : endroits pierreux
pas col, passage
plan petite plaine ( augmentatif: planas )
plana (pron.plano) plaine, espace plat de dimensions limitées
plo, plots, les plots, les plos equivalent de plaine, nord-occitan: auvergnat & gévaudanais
pompidou
prat
palier, replat
les prés; pratvizol
puech, pioch, pié montagne isolée, sommet (puy, pic)
puits

trou

ranc rocher
ieu, riu(riou), rieussec ruisseau, rivière, ruisseau sec
ruisseau tordu, ruisseau pierreux
rayo, raïsso couler, s'écouler
rieutort, rieupeyroux roche, roquet, roquette; rochers, lieu fortifiée par~
roc, roque rocher, montagne entourée de rochers, ranquet ronquet,
ronc, ranc, ron(d), ran(d éboulis, chaos de rochers
roncarède, rancarède
rovièra, rouvière

bois de chênes blancs ou rouvres;rouveyrolle

sagne, sogne plante aquatic: la masette d'eau, typha, dont les feuilles sèchées servaient jadis à rempallier
segala seigle
serre, sèrre, sèrra (serret) partie haute de la montagne, crête.
mot masculin aujourd'hui, mais féminin auparavant et dans les composés
sorgue, sorga (pron.sourgo) source, en géneral une source importante (résurgence ou exurgence) donnant directement naissance à une rivière
sotch, sot, soch, soc, saut doline, origine inconnue
soubeyran (montagne) supérieur, d'en haut, situé en hauteur, mas soubeyran
souteyran inférieur, d'en dessous
souterian (souterrain) se rapporte en général à d'ancienne mines
sube cîme
suc(h), souque

sommet, aussi soc(h)a, souc

héron, théronnel petite source, origine inconnue; le thérondel,
tindoul aven, employé dans un partie de l'Ardêche
tomple, toumple aven ou trou plein d'eau ( marmite de géant )
truc sommet (but témoin) aussi tuc, crouca ou trucal
bac, le bac, le bas versant nord, aussi: l'envers, invers, iver
hiver, l'iver, l'ivernet, malivert, avers, aves
Valat torrent,vallon, torrent, ruisseau encaissé
Valescure vallée obscure ,combescure
le vernet, la vernède, la vergnasse: une aulnaie au bord d'une rivière
  • Beaucoup des toponymes désignent la qualité physique du lieu par example le champlong, les ombres, les rosiers.
  • ièr(e), endroits ou il y a des..., comme Renardière
  • ède' , ensemble de ... , comme pinède, broussarède
  • ... (c/r)olles, là ou il y a des, comme pégairolle, l'ancisolle
  • mas au noms propres (biblique ou autres), comme l'Apotre au Richard etc.

En savoir plus sur l'histoire des Causses & Cévennes

  histoire causses cevennes
L'aventure d'un siècle entre Causses et Cévennes
de Olivier Poujol et Patrick Cabanel
histoire cevennes
Histoire des troubles des Cévennes
de Antoine Court
histoire cevennes2
Histoire des Cévennes«Que sais-je?»
de Patrick Cabanel
histoire cevennes3
Les Cévennes et la région des causses
de Édouard-Alfred Martel (Auteur)
histoire cevennes5
Les Camisards (1702-1705)
de Gwendoline Hancke-Jolliot et Julie Roux